des jeux pour grandir ensemble
Naissance
Dam dam dousig ha dam dam dous,
pep hini' gar e labous.
Bezo du, bezo gwenn,
pep hini a gar e venn.
(dam, dam tout doux, dam, dam, (ma) douceur, chacun aime son oiseau, qu’il soit noir, qu’il soit blanc, chacun aime son chevreau.)

Attirer le regard
Deux p’tits bonhommes
s’en vont au bois,
chercher des pommes
et puis des noix,
des champignons,
et puis ils rentrent
à la maison.
(Pouces levés - Joindre les doigts de chaque main à partir du petit doigt, un par un - Les doigts joints et écartés basculent pour faire le toit d’une maison et les pouces passent dessous.)

Meunier, tu dors, ton moulin, ton moulin va trop vite.
Meunier, tu dors, ton moulin, ton moulin va trop fort.
Ton moulin, ton moulin va trop vite, ton moulin, ton moulin va trop fort.
(faire tourner les mains l'une autour de l'autre, dans un sens puis dans l'autre. Accélérer sur la répétition)

Mon petit doigt m'a dit :
- Il faut aller au lit.
(petit doigt à l'oreille…)
Mais le gros pouce a protesté :
- Taratata.
(le pouce fait non…)
- Au lit, au lit !
(petit doigt…)
- Taratata !
(pouce…)
- Au lit, au lit !
(petit doigt…)
- Taratata !
(pouce…)
Ma maman m'a mis au lit,
kirikiki.
(visage penché sur mains jointes)
Je n'ai plus rien entendu,
turlututu.

La maison de Tom Pouce. (poing fermé, pouce à l'intérieur)
On n’entend rien. (poing à l'oreille)
On ne voit rien.
(poing devant les yeux)
Il n’y a personne.
(points de suspension)
Pourtant ça bouge.
(secouer le poing)
On se réveille.
La cheminée fume.
(sortir le petit doigt)
La porte s’ouvre.
(ouvrir le poing)
Bonjour, Tom Pouce !
(dresser le pouce)

Attirer le regard, détournement de comptine (jeux de balle)
A, B, C, D,
Ma grand-mère est enfermée
dans une boîte à chicorée.
Quand la boîte s’ouvrira,
ma grand-mère en sortira.

U
n, deux, trois,
nous irons aux bois.
Quatre, cinq, six,
cueillir des cerises.
Sept, huit, neuf,
dans mon panier neuf.
Dix, onze, douze,
elles seront toutes rouges.

J’aime la galette,
savez-vous comment ?
Quand elle est bien faite
avec du beurre dedans.
La terre nourrit tout,
(bis)
les sages, les sages,
la terre nourrit tout,
(bis)
les sages et puis les fous.

Balancer, sauter
Ding, don, ding, don,
Digue, digue, digue, digue don !
Le papa est à la vigne,
la maman à la maison.
Portera un papillon,
enfermé dans un chaudron.
Le chaudron était percé,
le papillon s’est envolé.
(balancer l’enfant sur les genoux de gauche à droite – lever l’enfant à bout de bras sur : le papillon…)

Bateau sur l’eau, la rivière, la rivière,
bateau sur l’eau, la rivière au bord de l’eau.
Le bateau a chaviré,
tous les enfants sont tombés, dans l’eau.
You ! La mariée dans les choux.
(balancer l’enfant sur les genoux, finir en le faisant glisser entre les genoux en sécurité entre vos mains)

Bateau batelier,
mon bateau s’est renversé,
en face d’un épicier,
qui vendait la chicorée,
chicorée sauvage.
La maison est en carton.
L’escalier est en papier.
La propriétaire est en pomme de terre.
(balancer sur les genoux)

À dada sur mon bidet,
quand il trotte, il fait un pet.
Il va au pas, au trot,
au galop, galop, galop.
(faire sauter sur les genoux en souplesse et en accélérant)

À Paris sur un petit cheval gris,
à Rouen sur un petit cheval blanc,
qui va au pas, au trot, au galop
(faire sauter sur les genoux, idem)

J'ai fait faire
un petit bateau sur la rivière.
J'ai fait faire
un petit bateau pour passer l'eau.
Le petit bateau s'est renversé,
le petit bonhomme s'est noyé.
(balancer l'enfant d'avant en arrière sur les genoux, puis le pencher en arrière en le faisant glisser)

- Tu m'aimes ?
- Oui
- Reste, reste dans mon bateau. (serrer dans les bras)
- Tu m'aimes ?
- Non
- Tombe, tombe, tombe dans l'eau. (basculer vers le bas)

Attraper, surprendre, chatouiller
Bête, bête, grosse bête,
(promener le doigt sur le corps, arrivé au cou on chatouille en disant ce qui suit)
une aiguille, je te pique,
une épingle, je te pince,
une agrafe, je t'attrape !
(piquer le ventre du doigt pincer le ventre, attraper l'enfant qui se sauve en courant dans les bras)

Patte de poulet, patte de poulet, patte de poulet,
la main sur le nez !
(prendre le poignet de l'enfant qui laisse sa main pendante et secouer gentiment, ensuite avec la main de l'enfant, une claque sur son visage ou sur le vôtre, gentiment)

Tachañ, tachañ, tachañ ar marc’h,
Tri ha pevar zo trawalc’h,
Diouzh ar vent en deus e droad,
Me gav eo tachet mat
Ferre, ferre maréchal
le sabot de mon cheval.
D’après la taille de son pied,
trois p'tits clous seront bien assez.
(taper avec la main sur la plante du pied de l’enfant)

C’est la petite bête, qui monte, qui monte, qui monte, guili, guili, guili.
(monter avec deux doigts le long du bras et chatouiller le cou)

Dans mon jardin tout rond, tout rond, tout rond,
il y a des carottes, des poireaux, des choux-navets, des pommes de terre,
et une petite rivière, qui coule, coule, coule,
et qui fait kin, kin, kin.
(tourner dans la main de l’enfant avec l’index, puis remonter le long de son bras et le chatouiller dans le cou.)

P
omme de reinette et pomme d’api,
d’api, d’api rouge.
Pomme de reinette et pomme d’api,
d’api, d’api gris.
Cache ton poing derrière ton dos,
ou j’te donne un coup de marteau.
(poing de l’adulte, poing de l’enfant, les poings passent l’un sur l’autre - À la fin, le poing du dessus tape sur le poing du dessous s’il n’est pas retiré assez vite)

Toi, toi, toi, moi, moi, moi,
toi, toi, toi, moi, moi, moi,
toi, toi, toi, moi, moi, moi,
le loup te mangera, ham !
(l’enfant et l’adulte mettent un doigt en l’air devant eux. L’adulte va de l’un à l’autre doigt avec l’index de son autre main sur “toi, toi, toi” et “moi, moi, moi”, puis il attrape le doigt de l’enfant sur “ham”)

C’est la baleine qui tourne qui vire,
autour d’un tout petit navire.
Petit navire prend garde à toi,
ou la baleine te mangera.
Ham !
(tourner autour de la main de l’enfant et attraper)


les mains, les doigts, le visage…
Je te vends ma vache,
bonne à lait,
bonne à beurre,
bonne à veau,
bonne à tout ce que tu voudras.
Un plat de morue,
marché conclu,
ma vache est vendue.

Cent sous sont bons,
dans la main du compagnon,
minou, minou, minou, minou.
(frapper dans la main façon topez là, puis sur “minou, minou, minou” chatouiller la paume de la main)

Cent écus,
Ma vache est vendue.
Si tu ne la prends pas,
t’iras en prison.
Migon, mignon, mignon.

C’est la poulette
qui pique la galette.
Elle en a tant piqué
qu’elle s’est étouffée.
(frapper avec l’index dans le creux de la main de l’enfant)

P
’tit berger
va t’ coucher
sans souper.
Ferm’ ta porte
À clé.
Guili guili guili guili guili.
(poing fermé de l’enfant, l’adulte déplie les doigts un à un, puis chatouille la paume de la main)

Le pouce part en voyage.
Celui-ci l’accompagne à la gare.
Le plus fort porte les valises.
Celui-ci porte le manteau,
Et par-derrière, le tout-petit s’en vient
Comme un petit toutou coquin.
(prendre les doigts un par un)

Cocorico est tombé à l'eau.
Ce bonhomme-là l'a ramassé.
Ce bonhomme-là l'a bien séché.
Ce bonhomme-là l'a couché.
Et ce petit coquin-là m'a tout raconté.
(les doigts un à un, porter le petit doigt à l'oreille)

Pouço, lichpot, longuis, malapris, et le ptit riquiqui
Bizig bihanik, bizig ar bizoù, bizig mignonik, liper ar podoù, ha morzhol al laou.
(petit doigt tout petit, petit doigt des bagues, petit doigt gentil, lécheur des pots, et marteau des poux.)

Gad, gad, gad rous,
Kousket e-kreiz ar bern plouz,
Hemañ en deus he dihunet,
Hemañ en deus he c’haloupet,
Hemañ en deus he zapet,
Hemañ en deus he debret,
Hag an hini bihan kamm,
Dezhañ n’eo chomet tamm,
Nemet ar plad da lipat,
Ha div pe deir skouarnad.
(lièvre roux couché dans un tas de foin, celui-ci l’a réveillé, celui-ci a couru après, celui-ci l’a attrapé, celui-ci l’a mangé, et le tout petit boiteux il ne lui est rien resté que le plat à lécher et deux ou trois gifles.)

Nez cancan, (toucher le nez…)
bouche d’argent,
(la bouche…)
menton de buis, (le menton…)
joue brûlée, (une joue…)
joue rôtie, (l'autre…)
p’tit n’œillet, (un œil…)
grand n’œillet, (l'autre…)
toc toc maillet. (frapper le front.)

Ding, ding, ding,
toc, toc, toc,
tournez le bouton,
entrez dans la maison !
(tirer les cheveux, frapper le front, tordre le nez, tout ça gentiment, toucher la bouche, ou mettre la cuillerée dans la bouche)

berceuses
Dors, dors, ma petite fille.
Dors, dors, mon petit bébé.
Le soleil s’en est allé,
à cheval sur une chèvre.
Le soleil s’en viendra demain,
à cheval sur un poulain.

Lè pitit an-mwen ka mandé-mwen tété.
Mwen kalé ba-li manjé matété. (2 fois)
Dodo pitit, papa pa la
sé manman tousèl ki dan la miser.
Dodo pitit, papa pa la
sé manman tousèl ki dan lanbara.

Dodo Ninette,
raccachez Babette,
Babette n’est point ici,
elle est allée dans not’ courtil
ramasser des prunes pourries,
et des poires blettes.
Pour qui est-ce ?
C’est pour l’enfant qui dort ici.

Dodo poulette,
ma mignonette,
faites dodo si vous voulez,
moi j’en ai marre de vous bercer.

Soum-soum, béni, béni, béni.
Soum-soum, béni, béni soum.
Les enfants ne peuvent pas dormir,
leurs petits yeux ne veulent pas se fermer.

C’est une petite poule blanche,
qui a fait son nid sur la planche.
Elle a fait un petit coco,
pour l’enfant qui va faire dodo.
C’est une petite poule grise,
qui a fait son nid dans la remise.
Elle a fait un petit coco,
pour l’enfant qui va faire dodo.
C’est une petite poule noire,
qui a fait son nid dans l’armoire.
Elle a fait un petit coco,
pour l’enfant qui va faire dodo.
C’est une petite poule brune,
qui a fait son nid sur la lune.
Elle a fait un petit coco,
pour l’enfant qui va faire dodo